22.5 C
Paris
samedi, août 13, 2022

Faire un don

L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

Home Blog

Salman Rushdie a été attaqué alors qu’il entamait une conférence à Chautauqua

L’écrivain britannique Salman Rushdie, qui vit sous la menace d’une fatwa lancée en 1989 pour son roman Les Versets sataniques, a été poignardé au cou sur scène lors d’une conférence dans l’État de New York. Il a été transporté à l’hôpital en hélicoptère.

les crèches pourront bientôt recruter des personnes non-qualifiées

En proie à d’importantes pénuries de personnel, les crèches pourront recruter plus facilement des salariés non diplômés, et les former en interne. Un assouplissement assumé par le gouvernement et approuvé par les employeurs, mais qui inquiète une partie des professionnels.

L’actu sous l’œil d’Ara…

Rappel des faitsRappel des faits 2Soutenir Ara

« Ils m’attaquent car ils ont peur » Pr Christian Perronne

Un an après l’allocution du président Emmanuel Macron du 12 juillet 2021, date qui a marqué l’entrée en vigueur du passe sanitaire et de l’obligation vaccinale contre le Covid-19 pour le personnel soignant, le scientifique vilipendé par la sphère médiatique dresse un bilan acerbe des défaillances juridiques, éthiques et scientifiques mises en lumière à l’aune de cette crise sanitaire. Il en est certain : « Tout cela était planifié. Je ne vois pas comment l’expliquer autrement »…

France soir

Et pendant ce temps, Yves Saint Laurent organise un énorme défilé en plein milieu du désert …

0

6 km de route construite dans le désert
Construction d’une piscine pour le défilé pendant que le reste du Maroc subit des sécheresses énormes et qu’il y a des vrai risques d’assèchement des nappes phréatiques
Des stars qui débarquent de partout en jet privé

Tout ça pour continuer à consommer toujours plus.

Heureusement l’écologie est au cœur de la démarche d’ Yves Saint Laurent.

Selon le magazine Vanity Fair : « Saint Laurent a déployé un important dispositif visant à limiter au maximum l’empreinte de l’événement, à commencer par la consultation d’experts locaux de la flore et de la faune, surtout les reptiles et les oiseaux. Le long des pistes parcourues pour emmener les invités sur le lieux du défilé, des systèmes de tuyaux spécifiques ont été mis en place pour permettre aux animaux de s’abriter.. »

Alexandre Langlois : SAUVER MA FAMILLE FACE À L’ARBITRAIRE DE L’ETAT

Je suis Alexandre Langlois, ex agent de renseignement et lanceur d’alerte au sein de la Police nationale.

J’ai dénoncé des agressions sexuelles au sein de la Police nationale, la responsabilité structurelle de l’institution dans le suicide de ses personnels, les violences illégales commises par certains policiers couvertes par la hiérarchie, la falsification des chiffres de la délinquance servant la propagande d’Etat et non conforme à la réalité vécue sur le terrain par les policiers et la population, etc.

vous pouvez apporter votre contribution à la cagnotte en cliquant sur "Je Participe"

En plus de ces combats le syndicat VIGI, que je dirige, a déposé plainte dans l’affaire Benalla, au moment où l’Elysée espérait enterrer le dossier et toujours au nom du syndicat, j’ai déposé une plainte auprès de la Cour de Justice de la République, qui est l’une des rares retenues sur toutes les plaintes déposées, pour la mise en danger des policiers et de la population par la gestion catastrophique de la crise covid-19.

Ces combats ont bien sûr déplu aux ministres de l’Intérieur successifs d’Emmanuel Macron, d’abord Monsieur Castaner et aujourd’hui encore Monsieur Darmanin.

Pour me faire taire ils ont incité les directeurs mis en cause dans ces scandales a déposé plainte pour diffamation contre moi. Comme l’avait annoncé Emmanuel Macron, la Justice est bien aux ordres du pouvoir exécutif et j’ai été condamné.

Ne me reconnaissant plus dans la Police nationale sous le règne d’Emmanuel Macron, j’ai demandé une rupture conventionnelle en juin 2020, qui a été acceptée en septembre 2020. Cependant au lieu de la finaliser, le ministère de l’Intérieur a préféré m’envoyer en conseil de discipline pour me révoquer.

Heureusement, les représentants syndicaux siégeant, et malgré nos différences d’opinion, ont défendu la liberté d’expression syndicale. Aussi, Monsieur Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, a été obligé de me révoquer de son propre chef et est allé s’en vanter publiquement lors d’une séance du Beauvau de la sécurité.

Heureusement sa décision inique a été suspendue par le tribunal administratif, le « bon plaisir du prince » ne pouvant servir de base légale.

Ce ministre, qui avait été protégé par le président de la République lui même lors de sa nomination à l’Intérieur alors qu’il était accusé de viol, a fait appel de la décision.

Heureusement le Conseil d’Etat a confirmé la suspension de la sanction de révocation, faute de base légale le 30 décembre 2021.

vous pouvez apporter votre contribution à la cagnotte en cliquant sur "Je Participe"

Pour protéger ma santé j’ai fait valoir mon droit de retrait, qui n’a pas été remis en cause par l’administration, mais cette dernière n’a pas cherché pour autant à faire cesser le harcèlement moral que je subissais.

Malgré mon droit de retrait, l’Etat a trouvé d’autres moyens de poursuivre son harcèlement moral à mon encontre. En effet, l’Etat m’ordonne de lui régler la somme de 6597,91€ pour des traitements et primes soi-disant indues, ainsi que des amendes pénales, alors que l’Etat me doit 8000€ suite à ses condamnations par les tribunaux administratifs.

Cependant au lieu de me régler la différence 1402,09€, l’Etat lance des avis à tiers détenteurs, des saisies sur salaire pour asphyxier pécuniairement ma famille, dans l’espoir de me briser.

J’ai contacté le Trésor Public pour leur indiquer que l’Etat m’était redevable d’une somme supérieure. Il m’a demandé de contacter la Cour d’Appel de Versailles, qui m’a redirigé vers la Cour Administrative d’Appel de Versailles. Cette dernière m’a renvoyé auprès de la Cour d’Appel de Versailles, qui garde depuis le silence.

Le Trésor Public estime quant à lui que ma demande est une réclamation et non une volonté de régler en déduisant des sommes qu’il me demande, les sommes supérieures que l’Etat me doit. La réalité est encore pire que la maison qui rend fou des 12 travaux d’Astérix.

Le 28 juillet 2022, j’ai découvert que mon compte bancaire au Crédit Mutuel de Bretagne avait été siphonné par le Trésor Public, pour qui je ne suis pas un être humain mais une suite de chiffre. La bureaucratie déshumanise et ce n’est pas pour rien pourquoi Emmanuel Macron veut tout dématérialiser les relations avec les services publics. Il est plus facile de supprimer une ligne dans un tableur que de supprimer directement un être humain.

vous pouvez apporter votre contribution à la cagnotte en cliquant sur "Je Participe"

Ce 28 juillet 2022 mon compte bancaire affichait donc 0€.

Pour bien préciser la chose, quand j’annonce pompeusement que l’Etat a vidé mes comptes on parle de 605,12€, non de millions ou même de millier d’euros. Cette somme ne représente sûrement rien pour le trésor public, mais elle est essentielle pour que famille puisse vivre un mois, complété par un découvert bancaire autorisé.

Aujourd’hui le mois n’a pas commencé que je suis déjà sans le sous.

Comment vivre plus d’un mois, tout en payant les crédits et autres prélèvements avec 0€ ?

En faisant un prêt ? Impossible je suis déjà au maximum.

En sombrant dans la délinquance ? Cela est contre mes principes et je ne donnerais pas la satisfaction à Monsieur Darmanin le plaisir de me jeter en prison pour un motif légitime. Pour un motif illégitime, je suis sûr qu’il cherche déjà comment réhabiliter les lettres de cachet avec un vernis démocratique.

vous pouvez apporter votre contribution à la cagnotte en cliquant sur "Je Participe"

Me reste donc l’appel à la solidarité dans un contexte difficile financièrement pour tout le monde.

Oui il faut savoir mettre sa fierté et son égo de côté pour aller mendier, comme je suis obligé de le faire. Mais je le fais car je ne pourrais pas vivre en sachant que Gérald Darmanin et l’appareil d’Etat à son service et non du peuple français, ont effacé le sourire sur le visage de mes enfants, éteint leur joie de vivre, non pas les privant de superflu mais de quoi vivre, comme de la nourriture !!! Autant de lâcheté et d’ignominie me révulse, mais une révolte solitaire n’est d’aucune utilité contre la machine que Gérald Darmanin a mis en place, non pour que je n’ai plus rien, mais que je ne sois plus rien, comme l’expliquait Emmanuel Macron. Il ne veut pas seulement me faire souffrir, il veut annihiler mon humanité.

Aussi, chaque euro et même chaque centime d’euro aura son importance, pour que ma femme, mes enfants et moi-même puissions survivre ces prochains mois.

vous pouvez apporter votre contribution à la cagnotte en cliquant sur "Je Participe"

Je tiens à préciser que cette cagnotte n’a pas vocation à payer les amendes pénales auxquelles j’ai été condamné, ce qui est de toute façon interdit par la Loi, mais bien à permettre à ma famille de vivre tant que l’Etat saisira 300€ à 400€ par mois sur mon salaire et siphonnera mon compte bancaire du reste de mon salaire, car mon salaire est versé sur mon compte au crédit mutuel de Bretagne et c’est le seul salaire de la famille. Ces amendes, dont je n’ai pas contesté les devoir, seront réglées par les sommes auxquelles j’ai condamné l’Etat. Mais ce combat dure déjà depuis 4 ans et je ne pense que Monsieur Darmanin et ses amis se soucient de respecter une décision de Justice dans un avenir proche.

Si jamais le montant dépasse les besoins de ma famille, mon but n’est pas de m’enrichir, aussi j’utiliserai le surplus pour continuer le combat pour la Justice et la Liberté.

Merci à toutes et tous de m’avoir lu jusque là, de partager cette cagnotte si la cause défendue raisonne en vous et pour votre générosité si vous le pouvez.Ici, vous pouvez apporter votre contribution à la cagnotte en cliquant sur « Je Participe » :
• Les participations sont libres,
• Le site est entièrement sécurisé.

Vidéo Cameroun – Quand Macron passe les petits commerces trépassent

Les autorités camerounaises ont détruit les petits commerces qui longeaient la route près de la capitale Yaoundé avant le passage de Macron et sur l’axe qui mène au village de Yannick Noah !

Le Koweït, un riche producteur de pétrole, est parmi les pays les plus chauds du monde.

En ce qui concerne la crise climatique, le Koweït est une terre de superlatifs. La petite nation riche prise en sandwich entre l’Irak et l’Arabie saoudite est l’un des principaux producteurs de pétrole au monde et a l’une des émissions par habitant les plus élevées.

En 2020, le pays a émis plus de 20 tonnes de CO2, Our World in Data a rapporté , tandis que la République démocratique du Congo n’a enregistré que 0,03 tonne.

Mais le Koweït ressent aussi les effets du réchauffement climatique à l’extrême. En 2016, une région du nord-ouest du pays a atteint 54 degrés Celsius (127,2 degrés Fahrenheit). C’est la troisième température la plus élevée jamais enregistrée sur Terre – la plus élevée de l’histoire récente. L’année dernière, il y a eu 19 jours où les températures ont grimpé à 50 degrés Celsius ou plus, selon le service de prévision AccuWeather.

Les vagues de chaleur étouffantes peuvent rendre le pays presque invivable. Les oiseaux sont tombés morts du ciel et les hippocampes sont morts dans la baie, a rapporté l’agence de presse AP. La hausse des températures de la mer pourrait également amener les espèces maritimes à migrer vers d’autres régions, menaçant l’industrie piscicole locale.

Pour les humains, être exposé à ces températures brûlantes pendant de longues périodes pourrait entraîner un épuisement dû à la chaleur, des problèmes cardiovasculaires ou même la mort.

Ceux qui le peuvent se réfugient des températures brûlantes dans les centres commerciaux ou dans leurs maisons et bureaux climatisés. Le besoin de refroidissement artificiel est l’un des facteurs moteurs de la forte consommation d’énergie fossile du Koweït. Une étude de 2020 a révélé qu’environ 67 % de l’électricité utilisée dans les résidences provient de la climatisation. Un autre facteur important est que le gouvernement subventionne si fortement les coûts de l’électricité que les résidents ne sont pas incités à réduire leur consommation.

Mais certains n’ont pas le luxe de s’échapper à l’intérieur. Le Koweït a une population importante de migrants – environ 70%, selon l’Organisation internationale pour les migrations. Beaucoup d’entre eux travaillent à l’extérieur dans la construction, l’agriculture ou la livraison. Une étude de ScienceDirect a révélé que les mâles non koweïtiens couraient un risque plus élevé de mourir lorsque les températures augmentaient que les hommes locaux.

DW

52,125FansLike
639FollowersFollow