15 C
Paris
dimanche, octobre 2, 2022

Faire un don

L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

Des dizaines d’enfants tués et mutilés au Yémen en deux mois

Soutenez Le Réveil Citoyen média 100% indépendant

Nous ne parlons que de l’Ukraine mais depuis 2015,plus de 10200 enfants yéménites sont morts sous les bombes saoudiennes,dont 47 depuis janvier.
Sans compter les civils.
Indignation des politiques et des médias français ? Zéro sanctions Européennes contre l’Arabie ?

Au moins 47 enfants ont été « tués ou mutilés » lors de la guerre civile au Yémen en janvier et février à la suite d’une recrudescence de la violence, a déclaré samedi le Fonds des Nations Unies pour l’enfance.

Les enfants sont les « premiers et les plus souffrants », a déclaré l’UNICEF, ajoutant qu’au moins 10 000 mineurs ont été tués ou blessés depuis 2015, date à laquelle l’alliance militaire dirigée par l’Arabie saoudite a lancé des raids aériens dans le pays le plus pauvre du Moyen-Orient.

L’intervention militaire a eu lieu après que les rebelles houthis se soient emparés de la capitale, Sanaa, et de grandes parties du nord du Yémen, forçant le président internationalement reconnu Abd-Rabbu Mansour Hadi à fuir.

« Au cours des deux premiers mois de cette année, 47 enfants auraient été tués ou mutilés à plusieurs endroits au Yémen », a déclaré Philippe Duamelle, représentant de l’UNICEF au Yémen, dans un communiqué.

« Depuis l’escalade du conflit au Yémen il y a près de sept ans, l’ONU a vérifié que plus de 10 200 enfants ont été tués ou blessés. Le nombre réel est probablement beaucoup plus élevé. »

Au cours de la guerre en Ukraine, au moins 71 enfants ont été tués et plus de 100 blessés au cours des deux semaines qui ont suivi l’invasion de la Russie le 24 février, a déclaré jeudi un responsable du parlement ukrainien.

Des centaines de milliers de personnes sont mortes en conséquence directe ou indirecte de la guerre du Yémen entre les rebelles houthis soutenus par l’Iran et les forces gouvernementales soutenues par la coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite.

« La violence, la misère et le deuil ont été monnaie courante au Yémen avec de graves conséquences sur des millions d’enfants et de familles », a déclaré Duamelle.

« Il est grand temps qu’une solution politique durable soit trouvée pour que les gens et leurs enfants vivent enfin dans la paix qu’ils méritent si bien. »

Le conflit a provoqué un effondrement des services de base tels que les soins de santé et l’éducation, avec des millions de personnes déplacées et 80 % de la population dépendant de l’aide.

Plus de 2 500 écoles sont inutilisables, selon l’UNICEF, car elles ont été détruites, converties à des fins militaires ou utilisées pour abriter les personnes déplacées.

Un rapport publié par le Conseil de sécurité des Nations unies en janvier indiquait que près de 2 000 enfants recrutés par les rebelles étaient morts sur le champ de bataille entre janvier 2020 et mai 2021.

SOURCE: AFP

Serge
Fondateur et administrateur du média le Réveil Citoyen, ni droite ni gauche, un seul objectif : alimenter le débat libre dans la sphère publique autour des grands sujets mondiaux et locaux

Laisser un commentaire

également sur

52,125FansLike
631FollowersFollow
896SubscribersSubscribe
- Advertisement -

aléatoire