Home 2022 L'interview Présidentielles 2022 – Le mouvement Refondation 2022

Présidentielles 2022 – Le mouvement Refondation 2022

0
Je Soutiens

Alexandre Langlois explique avoir été sollicité il y a un peu plus d’un an pour porter une candidature à la présidentielle. C’est dans cette dynamique qu’il s’est rapproché du parti Refondation afin de rassembler « tous les gens déçus de gauche et de droite et les abstentionnistes ». De cette rencontre est né le mouvement Refondation 2022. L’entretien aborde ensuite le positionnement du mouvement sur l’axe gauche/droite, jugé non pertinent, et son caractère libéral.

Alexandre Langlois

Engagé dès ses études dans le syndicalisme, le candidat a ensuite exercé le métier de policier, principalement dans le renseignement, et également des responsabilités syndicales au sein de la police « pour avoir le droit de travailler correctement ». (5’20). D’abord affilié à la CGT, des différences de vision ont conduit le syndicat Vigi à une scission aboutissant à son autonomie. Par la suite, l’affaire Benalla, « l’usage disproportionné de la violence » pendant le mouvement des Gilets Jaunes et la répression syndicale l’ont conduit à vouloir s’engager en politique, niveau désormais « pertinent pour faire changer les choses ». 

Police et services publics

La suite de l’entretien (12’05) porte sur le Beauvau de la sécurité, les mesures annoncées par le gouvernement à cette occasion et le rôle que la police doit occuper dans une démocratie. Alexandre Langlois défend notamment la nécessité de s’orienter vers des stratégies de désescalade lors des manifestations ou encore l’indépendance de l’IGPN, chargé d’enquêter sur la police. De manière plus générale, il souhaite mettre en place un contrôle des services publics intégrant aussi bien les usagers que des professionnels.

Essayez la démocratie !  

C’est le titre du livre écrit par Alexandre Langlois afin d’exposer sa vision sur les sujets qui lui tiennent à coeur. (22’50). Critiquant le système électoral qui a abouti à l’élection d’Emmanuel Macron « élu réellement par 7% des électeurs », le candidat propose de revoir profondément le système démocratique « en faisant cohabiter un système représentatif et une démocratie. » Cette transformation passerait notamment par la mise en place de référendums d’initiatives citoyenne sur le modèle de la Suisse pour les questions qui engagent la société sur des années. De même, Alexandre Langlois souhaite l’abrogation de l’article 89-3 de la Constitution afin de s’assurer que les changements de la Constitution ne puissent être approuvés que par référendum. L’entretien se penche ensuite sur les réformes du paysage médiatique que contiendra le programme

NO COMMENTS

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

Suite à la censure des réseaux sociaux Facebook , Youtube ...

Nous sommes passé sur les réseaux alternatifs (Complotistes)

Vous pouvez dorénavant nous rejoindre sur Odysee

Pour les lives nous sommes également présent sur Twitch