11.2 C
Paris
samedi, octobre 16, 2021

Faire un don

L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

Lançeuse d’alerte : les parlementaires américains promettent de mieux réguler Facebook

Soutenez Le Réveil Citoyen média 100% indépendant

« Le Congrès va agir. » « Il est temps. » Exhortés mardi par une lanceuse d’alerte, les sénateurs américains ont promis de mieux réguler Facebook, s’inquiétant de l’influence potentiellement néfaste de ses plateformes sur les jeunes utilisateurs.

« L’époque durant laquelle vous avez envahi notre vie privée, promu des contenus toxiques et utilisé des enfants et des adolescents est révolue. Le Congrès va agir », a lancé le sénateur démocrate Ed Markey lors de l’audition de Frances Haugen, ancienne cheffe de produit chez Facebook.

Durant plus de deux heures, cette trentenaire au ton posé a étalé avec précision et de manière intelligible quelques-unes des pratiques du géant de Menlo Park (Californie) pour attirer les jeunes utilisateurs et augmenter sans cesse leur consommation de ses plateformes, Instagram en particulier.

« Vous avez été un catalyseur pour le changement comme je n’en ai encore jamais vu et je travaille sur ces sujets depuis 10 ou 15 ans », a commenté le sénateur démocrate Richard Blumenthal.

« Nous avons encore le temps d’agir. Mais il faut le faire maintenant », a exhorté Frances Haugen, ingénieure qui a quitté Facebook en mai dernier après deux ans passés au sein de l’entreprise, devant les membres de la commission sénatoriale du Commerce. « Facebook ne devrait pas être laissé libre de choisir la croissance, la viralité (…) aux dépens de la sûreté du public. (…) Ils financent leurs profits avec notre sûreté. »

Pour étayer ses allégations, elle s’appuie sur les deux ans qu’elle a passés au sein de l’entreprise et sur des milliers de documents qu’elle a emportés avec elle au printemps dernier.

Déjà présentés, pour partie, par le Wall Street Journal mi-septembre, ils montrent que les chercheurs de Facebook ont mis en évidence le fait qu’une partie des adolescentes utilisatrices d’Instagram sont encore moins à l’aise avec leur corps qu’elles ne l’étaient auparavant.

L’audition de cette informaticienne de 37 ans intervenait au lendemain d’une panne gigantesque, sans précédent dans l’histoire du groupe, qui a mis hors service ses quatre plateformes, les réseaux sociaux Facebook et Instagram, ainsi que les messageries WhatsApp et Messenger.

– « Rendre des comptes » –

Tout au long de la séance a plané sur le Congrès l’ombre de Mark Zuckerberg, co-fondateur et PDG de Facebook, qui n’est pas intervenu depuis le début du scandale déclenché par Frances Haugen. Plusieurs sénateurs l’ont publiquement invité à venir répondre à leurs questions.

Courrier international

Serge
Fondateur et administrateur du média le Réveil Citoyen, ni droite ni gauche, un seul objectif : alimenter le débat libre dans la sphère publique autour des grands sujets mondiaux et locaux

Laisser un commentaire

également sur

52,125FansLike
646FollowersFollow
901SubscribersSubscribe
- Advertisement -

aléatoire

En Direct cliquez ici
OFFLINE