8.1 C
Paris
jeudi, octobre 21, 2021

Faire un don

L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

Une étude indienne révèle une forte baisse des anticorps COVID dans les quatre mois suivant la vaccination

Soutenez Le Réveil Citoyen média 100% indépendant

BHUBANESWAR, Inde, 14 septembre (Reuters) – Une étude menée sur 614 travailleurs de la santé entièrement vaccinés en Inde a révélé une baisse « significative » de leurs anticorps anti-COVID dans les quatre mois suivant le premier vaccin.

Les résultats pourraient aider le gouvernement indien à décider s’il faut fournir des doses de rappel comme certains pays occidentaux l’ont fait.

La diminution des anticorps ne signifie pas nécessairement que les personnes immunisées perdent leur capacité à lutter contre la maladie, car les cellules de mémoire de l’organisme peuvent encore entrer en jeu pour offrir une protection substantielle, a déclaré le directeur d’un institut géré par l’État qui a fait l’étude.

« Après six mois, nous devrions être en mesure de vous dire plus clairement si et quand un rappel serait nécessaire », a déclaré mardi Sanghamitra Pati du Centre régional de recherche médicale, basé dans la ville orientale de Bhubaneswar, à Reuters.

Des chercheurs britanniques ont déclaré le mois dernier que la protection offerte par deux doses des vaccins Pfizer/BioNTech et AstraZeneca commence à s’estomper dans les six mois.

L’étude indienne, publiée sur la plate-forme de préimpression Research Square mais qui n’a pas encore été examinée par les pairs, est l’une des premières de ce type réalisée dans le pays impliquant ses deux principaux vaccins – Covishield, une version sous licence du vaccin AstraZeneca, et Covaxin développé au pays.

Les responsables de la santé disent que bien qu’ils étudient l’évolution de la science sur les doses de rappel, la priorité est de vacciner pleinement les 944 millions d’adultes de l’Inde. Plus de 60 % d’entre eux ont reçu au moins une dose et 19 % les deux doses requises.

Les cas de COVID et les décès en Inde ont fortement diminué depuis un sommet de plus de 400 000 infections début mai. L’Inde a signalé 33,29 millions de cas au total et 443 213 décès.

Reuters

Serge
Fondateur et administrateur du média le Réveil Citoyen, ni droite ni gauche, un seul objectif : alimenter le débat libre dans la sphère publique autour des grands sujets mondiaux et locaux

Laisser un commentaire

également sur

52,125FansLike
649FollowersFollow
900SubscribersSubscribe
- Advertisement -

aléatoire

En Direct cliquez ici
OFFLINE