9.8 C
Paris
samedi, octobre 16, 2021

Faire un don

L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

Bunker et effondrement : une lubie de milliardaires ?

Soutenez Le Réveil Citoyen média 100% indépendant

Si les survivalistes ont souvent été caricaturés dans les médias, à tord ou à raison, la question d’un effondrement de notre civilisation thermo-industrielle n’est pas pour le moins sérieuse. Plusieurs rapports et études scientifiques alertent l’humanité sur la possibilité d’une surchauffe prochaine de notre modèle de société basé sur la prédation des sols et la consommation à outrance.

Le rapport Meadows en 1972 ou encore l’étude scientifique intitulée “Les limites planétaires” (2009) faisaient déjà état d’un danger imminent pour l’humanité. La détérioration du climat, l’érosion de la biodiversité appelée également sixième extinction de masse, la pollution ou encore la modification des cycles biochimiques de l’azote et du phosphore pourraient rendre l’écosystème Terre moins sûr voire inhabitable pour la vie.

Le dernier rapport du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) sorti en 2021 signale que la trajectoire actuelle du réchauffement de la Terre se situe entre 4 et 5°C par rapport à l’ère préindustrielle pour 2100. Un scénario catastrophe qui pourrait rendre la Terre invivable dans une grande partie du monde voire partout !

Ces milliardaires survivalistes représentent à merveille l’égoïsme des élites qui continuent à faire des profits colossaux tout en connaissant les conséquences sur le climat. Face à cet individualisme, des mouvements, comme la collapsologie cofondée par Pablo Servigne, prônent l’entraide et la sobriété pour survivre à l’effondrement. Une stratégie qui pourrait bien être insuffisante si la “mégamachine” industrielle n’est pas arrêtée avant l’immense ravin du collapse.

Dans une récente étude, des spécialistes ont élu la Nouvelle Zélande comme l’endroit le plus sûr du monde en cas d’effondrement. L’île possède d’importantes capacités de résilience grâce à ses grandes étendues de terres agricoles, une faible densité de population et un climat tempéré. Autres avantages, grâce à sa géographie, le pays peut utiliser l’énergie géothermique et hydroélectrique en cas de descente énergétique soudaine.

Mais cela, les ultrariches de la Silicon Valley le savent depuis de nombreuses années. Rien qu’en 2016, 13 000 riches américains ont demandé un permis de construire en Nouvelle Zélande. Le pays convoité par les milliardaires a dû restreindre par la loi sa vente de logements aux étrangers pour maîtriser la hausse du prix de l’immobilier.

Le patron de Y Combinator, Sam Atlman, a même avoué qu’un avion est prêt à décoller en cas de crise majeure et à traverser les 10 000 kilomètres qui séparent la Californie de la Nouvelle Zélande. D’ailleurs, dans un garage à San Francisco, le milliardaire conserve une moto et des armes pour rejoindre rapidement son jet privé.

Julian Robertson, milliardaire et président d’un fond d’investissement californien, s’est installé près d’un lac voisin de Wakatipu. Une dizaine d’autres ultrariches américains sont également propriétaires de villas et complexes immobiliers dans la région. Plus au nord, James Cameron, le réalisateur de Titanic, et Bill Foley, un financier, ont acheté des villas sécurisés dans la région.

Dans les grandes plaines vertes de la Nouvelle Zélande, sept autres figures de la Silicon Valley ont acheté des bunkers ultra protégés à plus de trois mètres en dessous de la surface de la Terre et localisables uniquement par GPS. La société Terra Vivos, entreprise californienne, a déclaré qu’elle avait investi 8 millions d’euros pour un bunker en Nouvelle Zélande pouvant accueillir près de trois cents personnes.

D’autres milliardaires devraient suivre comme le cofondateur de Google, Larry Page, qui a obtenu le droit de résidence permanente en Nouvelle Zélande en début d’année 2021.

Stratégika

Serge
Fondateur et administrateur du média le Réveil Citoyen, ni droite ni gauche, un seul objectif : alimenter le débat libre dans la sphère publique autour des grands sujets mondiaux et locaux

Laisser un commentaire

également sur

52,125FansLike
646FollowersFollow
901SubscribersSubscribe
- Advertisement -

aléatoire

En Direct cliquez ici
OFFLINE