5.9 C
Paris
jeudi, octobre 21, 2021

Faire un don

L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

Graphène, attention aux fausses informations

Soutenez Le Réveil Citoyen média 100% indépendant

Des vidéos censées illustrer du  “graphène” ou de “l’oxyde de graphène”, que certains croient dissimulés dans certains vaccins contre le Covid-19, circulent sur les réseaux sociaux depuis quelques jours. Elles montrent toutes une matière sombre se mouvoir étrangement. Il s’agit en réalité d’images qui n’ont rien à voir avec du graphène, ni même d’ailleurs avec ses propriétés.

Matériau extrêmement léger, conducteur, souple et plus résistant que l’acier : le graphène a suscité beaucoup d’enthousiasme et d’espoir en matière d’innovation de l’électronique au biomédical, après sa synthétisation en 2004.

Expériences ludiques sans rapport pour illustrer “le graphène en action”

Dans cette première vidéo, on voit par exemple des petites billes s’agiter étrangement pour s’assembler en réseau dans une boîte de pétri. Elle a notamment circulé sur les réseaux sociaux.

On retrouve la version originale de cette vidéo via une recherche d’image inversée sur la chaîne YouTube du “Stanford complexity group” liée à l’université américaine du même nom.

Intitulée “Self Assembling Wires” l’expérience montre en réalité des billes de fer plongées dans de l’huile de ricin entourée par un cerceau en métal, qui s’assemblent au contact d’une charge électrique. Et en aucun cas du graphène ou de l’oxyde de graphène.

Même mécanisme pour cette autre vidéo où l’on voit une masse sombre qui s’agite à l’approche d’un aimant, au point même de l’engloutir, prétendant montrer “à quoi l’oxyde de graphène ressemble”.

Il s’agit en réalité d’un tutoriel publié par Buzzfeed en 2016 pour fabriquer une sorte de “slime”, matière visqueuse amusante prisée par les jeunes et pour laquelle il existe des milliers de tutoriels. Dans cette “recette”, on a ajouté de l’oxyde de fer (et non de graphène), ce qui explique son comportement magnétique. 

Enfin, parmi la série de vidéos trompeuses qui circulent sur ces mêmes réseaux, celle-ci avance montrer du graphène réagir à l’approche d’un téléphone. Ce n’est encore une fois pas du graphène, mais plutôt un minerai magnétique selon la chaîne russe qui publie cette exacte même vidéo en 2015, qui de plus s’animerait à cause d’un aimant à en croire les nombreux sceptiques commentant la vidéo.

Serge
Fondateur et administrateur du média le Réveil Citoyen, ni droite ni gauche, un seul objectif : alimenter le débat libre dans la sphère publique autour des grands sujets mondiaux et locaux

5 COMMENTS

  1. Voici une étude sérieuse qui prouve la présence d ‘oxyde de graphene dans les injections géniques qui prétendent être des « vaccins »:

    https://www.drrobertyoung.com/post/transmission-electron-microscopy-reveals-graphene-oxide-in-cov-19-vaccines

    Par Robert O Young CPC, MSc, DSc, PhD, Naturopathic Practitioner

    Cela fait suite a une autre étude de la part de chercheurs espagnols qui sont arrivés aux mêmes conclusions.

    En dehors d’une toxicité extrême, l’oxyde de graphene est aussi utilisé pour ses propriétés tres conductrices d’ou le soupçon de son utilisation en tant que nanotechnologie pour le traçage et la surveillance de masse (avec le réseau 5G), mais pour ca aucune preuve pour l’instant.

    Donc, oui, il y a bien de l’oxyde de graphene dans les soi-disant « vaccins » et oui, c’est très toxique.

  2. Voici une étude sérieuse qui prouve la présence d ‘oxyde de graphene dans les injections géniques qui prétendent être des « vaccins »:

    https://www.drrobertyoung.com/post/transmission-electron-microscopy-reveals-graphene-oxide-in-cov-19-vaccines

    Par Robert O Young CPC, MSc, DSc, PhD, Naturopathic Practitioner

    Cela fait suite a une autre étude de la part de chercheurs espagnols qui sont arrivés aux mêmes conclusions.

    En dehors d’une toxicité extrême, l’oxyde de graphene est aussi utilisé pour ses propriétés tres conductrices d’ou le soupçon de son utilisation en tant que nanotechnologie pour le traçage et la surveillance de masse (avec le réseau 5G), mais pour ca aucune preuve pour l’instant.

    Donc, oui, il y a bien de l’oxyde de graphene dans les soi-disant « vaccins » et oui, c’est très toxique.

  3. Il y a des informations prendre et a laisser, comme partout.

    Par contre il y a aussi des etudes serieuses de la part de chercheurs qui ont trouve de l’oxyde de graphene dans les faux « vaccins » anti « covid ».

    A vous de lire et de juger sur piece:

    Dr Robert O Young (CPC, MSc, DSc, PhD, Naturopathic Practitioner)

    https://www.drrobertyoung.com/post/transmission-electron-microscopy-reveals-graphene-oxide-in-cov-19-vaccines

    —————————————————————————-

    La Quinta Columna cite aussi une etude d’une unveriste espagnole qui a trouve de l’oxyde de graphene dans les concoctions geniques anti-covid

    et cet article:
    https://cv19.fr/2021/07/30/une-ancienne-employee-de-pfizer-confirme-la-presence-doxyde-de-graphene-dans-les-vaccins-covid/

Laisser un commentaire

également sur

52,125FansLike
649FollowersFollow
900SubscribersSubscribe
- Advertisement -

aléatoire

En Direct cliquez ici
OFFLINE
%d blogueurs aiment cette page :