11.2 C
Paris
samedi, octobre 16, 2021

Faire un don

L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

La France teste officiellement la reconnaissance faciale dans les gares

Soutenez Le Réveil Citoyen média 100% indépendant

Le flou juridique entourant la reconnaissance faciale — et plus largement l’analyse biométrique — est unanimement critiqué. Ses promoteurs ne savent pas vraiment comment développer leurs technologies en respectant les lois. Ceux qui voudraient l’interdire, pour leur part, exigent un cadre légal capable d’entraver les expérimentations qui, faute de règles, tendent à se multiplier et finiront par forcer le destin.

La surveillance algorithmique avance à pas de colombe. Lundi 19 juillet, le conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes a adopté un plan de sécurité prévoyant de mettre en place, « à titre expérimental, un premier dispositif de reconnaissance faciale »dans les gares et les trains régionaux. Une logique sécuritaire assumée. 

Répondant aux vœux de campagne de Laurent Wauquiez (LR), reconduit à la tête de la région, ce plan de sécurité sexennal est doté d’un budget de 300 millions d’euros, dont une large partie sera affectée à l’acquisition de nouvelles technologies de surveillance : caméras dernier cri, logiciels, postes de contrôle…

« Au titre des aides aux communes », par exemple, la région Auvergne-Rhône-Alpes compte renforcer son « bouclier de vidéoprotection avec 10 000 caméras supplémentaires, en l’étendant à la vidéoprotection intelligente ainsi qu’à l’expérimentation de systèmes innovants » tels que « la technologie biométrique ».

Outre l’équipement « systématique » en caméras des cars scolaires et interurbains, des gares routières « et de leurs abords », des trains et des lycées, les « périmètres » de la vidéosurveillance seront étendus « à de nouveaux espaces » : stationnements des vélos, ascenseurs, passages souterrains, passerelles, etc.

Le dispositif de reconnaissance faciale, quant à lui, ne concernerait que les trains et les gares. Il serait destiné à « accompagner le travail de la police »,afin de « reconstituer rapidement le parcours des délinquants ou criminels » dans les transports régionaux, s’est justifié Laurent Wauquiez, convaincu que son projet d’expérimentation est « autorisé par la loi »et tout à fait envisageable…

La relève et la peste

Serge
Fondateur et administrateur du média le Réveil Citoyen, ni droite ni gauche, un seul objectif : alimenter le débat libre dans la sphère publique autour des grands sujets mondiaux et locaux

1 COMMENT

  1. Bonjour en 2020 j’écrivais à mon député déjà au sujet de la reconnaissance faciale. VOIR COPIE DE LA LETTRE. Bien entendu le ministre a répondu qu’il n’en était rien et que nos libertés étaient protégées
    A l’attention de
    Monsieur Jean Lassalle

    St Just-Ibarre le 31/05/2020,

    Monsieur le Député,

    Je vous saisi afin de trouver une solution face aux derniers coups bas QUI ANNIHILE NOTRE LIBERTE.
    Les aéroports sont déjà et bientôt toutes les gares et autres lieux public y compris les rues vont être équipés de caméras à reconnaissance faciale :

    C’est une atteinte à la Liberté individuelle
    Mais il y a pire

    (Infos reportage TV5 monde du 29/05/2020)

    Dernières technologies chinoises : Les chinois produisent des lunettes thermiques, à infra-rouge et à reconnaissance faciale équipées de micro caméra pouvant prendre la température de chaque individu et ayant une portée de 6 mètres.
    Ces lunettes-caméra outre la température du corps peuvent reconnaître l’identité de la personne, son parcours journalier, ses derniers appels téléphoniques, votre n° de CB et j’en passe…

    D’après le reportage, les chinois en auraient vendus ces lunettes à beaucoup de pays et selon leurs dires à l’aéroport de Paris Roissy. D’ici septembre Roissy devrait être équipé et Orly en passe de l’être.

    Cela porte atteinte à la liberté individuelle. Nous sommes piégés, pris en otage.
    Le gouvernement a informé les citoyens ? NON
    On a été consulté ? NON
    La CNIL ???????????????? La grande muette

    C’est dans cette optique que vous adresse ce cri d’alarme…
    Nous voulons continuer à jouir d’une liberté même si elle s’amenuise de jour en jour et ne pas être sous le joug de l’inquisition dans nos vies privées.

    Il m’est impossible de publier de lettre ouverte ou toutes autres démarches sur les réseaux sociaux le débit étant quasi nul en Pays Basque intérieur.

    En votre qualité de député pouvez-vous intenter une action sur ce sujet qui nous concerne tous.

    En vous remerciant d’avoir pris connaissance de ce courrier, veuillez agréer
    Monsieur le Député en l’assurance de ma considération respectueuse.

    Marie-José COURTOIS

Laisser un commentaire

également sur

52,125FansLike
646FollowersFollow
901SubscribersSubscribe
- Advertisement -

aléatoire

En Direct cliquez ici
OFFLINE
%d blogueurs aiment cette page :