4.3 C
Paris
dimanche, janvier 16, 2022

Faire un don

L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

Une troisième dose de Pfizer semble inévitable : six mois après la vaccination, l’efficacité baisse fortement

Soutenez Le Réveil Citoyen média 100% indépendant

Pfizer va demander aux autorités sanitaires européennes l’autorisation de procéder à une troisième injection de son vaccin contre le coronavirus. Après tout, selon la société, il existe des preuves d’un risque plus élevé de réinfection six mois après la vaccination.

Le groupe pharmaceutique américain et son partenaire allemand BioNTech ont commencé à concevoir une version de leur vaccin spécifiquement destinée à combattre le variant Delta, hautement infectieux, a déclaré Mikael Dolsten, directeur scientifique de Pfizer. Toutefois, ils ne pensent pas devoir remplacer la version actuelle de leur vaccin déjà livrée ou en cours de livraison.

Pfizer prévoit de demander aux autorités réglementaires européennes et américaines d’approuver une dose de rappel de son vaccin Covid-19 dans le courant du mois. Cette annonce est fondée sur des preuves d’un risque accru de réinfection six mois après la vaccination et en raison de la propagation du variant Delta, aussi plus contagieux.

Selon M. Dolsten, la baisse de l’efficacité du vaccin récemment signalée en Israël était principalement due à des infections chez des personnes vaccinées en janvier ou février. Le ministère de la santé du pays a déclaré que l’efficacité des vaccins dans la prévention de l’infection et de la maladie symptomatique est tombée à 64 % en juin…

Businessam

Karine
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage.

2 COMMENTS


  1. Vous verrez que au final, même les vaccinés seront coincés. Le sésame que représente pour eux le Pass vaccinal, les aliène de fait à un système qui n’a de sanitaire que le nom. L’extension, temporaire, de leur liberté conditionnelle se fera au rythme des rappels de leur dose tous les 6 mois (car des variants il y en aura toujours, c’est le propre du virus). Quel empressement étrange et douteux à vouloir précipiter à ce point une vaccination ARN (conditionnelle et expérimentale), que les français refusent, à tel point que l’État doive les menacer. Que d’ultimatum et de contraintes imposés à tous par un gouvernement qui s’affole soudainement face à la défiance des citoyens. Alors que Sanofi (Entreprise FRANÇAISE) annonce en décembre (?) la sortie d’un vaccin plus traditionnel et peut-être plus rassurant. Et que Macron ne soutient même pas !
    Le site https://covidtracker.fr/vaccintracker/ – « Pour vacciner l’ensemble de la population adulte (52 millions de personnes) d’ici à août 2021, il faudrait injecter 648 243 doses chaque jour. Au rythme actuel (moyenne des 15 derniers jours), l’objectif de vacciner l’ensemble de la population adulte serait atteint le 27 novembre 2021.  »

    IL EST URGENT D’ATTENDRE…


  2. une tite dose tous les matins au petit dej’ ?????? ben voyons !

Laisser un commentaire

également sur

52,125FansLike
654FollowersFollow
916SubscribersSubscribe
- Advertisement -

aléatoire

%d blogueurs aiment cette page :