8.1 C
Paris
jeudi, octobre 21, 2021

Faire un don

L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

Le général Delawarde mis en examen pour incitation à la haine et à la violence pour avoir demandé « Qui contrôle les médias ? »

Soutenez Le Réveil Citoyen média 100% indépendant

Le général à la retraite Dominique Delawarde, fait face à d’éventuelles accusations criminelles à la suite d’une apparition le 18 juin sur Morandini Live – une émission de la chaîne CNews – dans laquelle il a visiblement choqué l’intervieweur en demandant : « Qui contrôle les médias ? ».

En novembre 2020, en commentant sur un blog les résultats de l’élection présidentielle américaine, Dominique Delawarde avait avalisé « l’hypothèse d’un fraude importante », ajoutant : « Il y a, à mes yeux, trop d’indices concordants pour permettre à la meute médiatique occidentale, dont nous savons qui la contrôle, de me convaincre du contraire ». Vendredi, sur CNews, le communicant Claude Posternak lui a demandé « qui contrôle » cette « meute ».

*

Voici une transcription de l’échange :

Claude Posternak : Nous, « La Tribune Diplomatique Internationale », vous demandons donc : l’hypothèse d’une fraude majeure s’appliquant à quelques États clés le jour du scrutin est-elle crédible ? Nous parlons des États-Unis.

Delawarde : Ma conviction intime me dit oui. Car il y a, de mon point de vue, trop d’indices concordants pour permettre au pack médiatique occidental – dont on sait qui le contrôle – de me convaincre du contraire.

Posternak : J’ai donc une question pour vous : qui contrôle le pack média ?

Delawarde : Moi aussi j’aimerais savoir.

Posternak : Général Delawarde !

Delawarde : Vous le savez bien !

Posternak : Oh, non ! Je ne sais pas.

Delawarde : Qui contrôle le pack média dans le monde et en France ? Qui contrôle le Washington Post ? Qui contrôle le New York Times ? Qui contrôle,  BFMTV et tous les journaux qui viennent se regrouper autour d’elle ?

Posternak : Qui sont ces gens ?

Delawarde : Allons ?

Posternak : Qui ? Vous parliez de Dreyfus, monsieur. Qui?

Delawarde : Qui ? C’est la communauté que vous connaissez bien !

Posternak: Mon Dieu !

Jean-Marc Morandini : Ah non, ben alors non, on n’y va pas. Nous en resterons là, général. Je suis désolé, mais nous ne pouvons pas laisser dire cela à l’antenne.

Posternak : C’est pourquoi nous l’avons appelé un factionnaliste.

Jean-Marc Morandini : Je suis désolé, non, non, restons-en là. On coupe s’il te plait. Nous enlevons le général. C’est ça. Merci. On coupe. Nous ne pouvons pas continuer avec ça.

Eh bien, nous ne pouvons certainement pas faire savoir aux Français qui contrôle vraiment leurs médias, n’est-ce pas ?

D’ailleurs, certains commentaires de sites alternatifs en France qualifient Claude Posternak de terroriste juif.

Et étant donné le nom de famille russe de Posternak, Delawarde avait raison d’insister sur le fait que Posternak connaissait très bien la « communauté » qui contrôle les médias.

À en juger par la haine bouillonnante sur le visage de Posternak au cours de cette interview, nous pouvons supposer sans risque que s’il avait le pouvoir, il aurait sûrement ordonné que le général Delawarde soit sommairement fusillé – comme c’était l’habitude de ses semblables pendant la révolution bolchevique en Russie

source : https://numidia-liberum.blogspot.com

Serge
Fondateur et administrateur du média le Réveil Citoyen, ni droite ni gauche, un seul objectif : alimenter le débat libre dans la sphère publique autour des grands sujets mondiaux et locaux

2 COMMENTS

  1. Oï veï, si li goï y commencent à s’apercevoir qui ci nous qui contrôlons tout, y vont rouvrir li fours à Auschwitz !

  2. Très bonne question à laquelle nous savons tous répondre…et ce petit monde n’aime pas qu’on le regarde de trop près !

Laisser un commentaire

également sur

52,125FansLike
649FollowersFollow
900SubscribersSubscribe
- Advertisement -

aléatoire

En Direct cliquez ici
OFFLINE
%d blogueurs aiment cette page :