9.8 C
Paris
samedi, octobre 16, 2021

Faire un don

L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

Rave party Redon: Les gendarmes avaient « des haches, des battes, des pioches »

Soutenez Le Réveil Citoyen média 100% indépendant

Un couple Charentais était au cœur de ce qu’il décrit comme « une zone de guerre » avec l’intervention d’au moins 500 gendarmes face à 1 500 fêtards.

Je revois encore toutes ces images, la main arrachée de ce gars à quelques mètres de moi et les gendarmes qui refusent de nous laisser passer pour aller chercher les secours. » C’était dans la nuit de vendredi à samedi. « Je revois ces centaines de grenades lancées, ces gens comme moi qui en ont vomi, la tente piétinée de ma copine alors qu’elle aurait pu être dedans parce qu’ils ne regardaient même pas.

Les gendarmes avaient « des haches, des battes, des pioches »

Léo revoit aussi ces jeunes comme lui traumatisés, enlacés, en pleurs et tout ce matériel de sono détruit sous leurs yeux. Pour beaucoup, c’était l’investissement d’une vie. « Ils avaient des haches, des battes, des pioches même. Ils s’en sont même pris aux voitures garées » autour de cet ancien hippodrome.

Charente libre

Serge
Fondateur et administrateur du média le Réveil Citoyen, ni droite ni gauche, un seul objectif : alimenter le débat libre dans la sphère publique autour des grands sujets mondiaux et locaux

Laisser un commentaire

également sur

52,125FansLike
646FollowersFollow
901SubscribersSubscribe
- Advertisement -

aléatoire

En Direct cliquez ici
OFFLINE