5.9 C
Paris
jeudi, octobre 21, 2021

Faire un don

L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

Qui est un « terroriste » dans les États-Unis de Biden ?

Soutenez Le Réveil Citoyen média 100% indépendant

Loin d’être une guerre contre la « suprématie blanche », la nouvelle stratégie de « terrorisme intérieur » de l’administration Biden vise clairement et principalement ceux qui s’opposent à la surenchère du gouvernement américain et ceux qui s’opposent au capitalisme et/ou à la mondialisation.

Dernier signe en date de la montée en puissance de la guerre du gouvernement américain contre le terrorisme intérieur, la Maison Blanche a dévoilé mardi la toute première stratégie gouvernementalede lutte contre le terrorisme intérieur. Bien que dissimulée sous un langage visant à endiguer la violence à caractère raciste, la stratégie place les personnes jugées « anti-gouvernementales » ou « anti-autorité » sur le même pied que les extrémistes racistes et définit des politiques qui pourraient facilement être utilisées pour réduire au silence, voire criminaliser, les critiques du gouvernement sur Internet.

Plus inquiétant encore, l’appel à fusionner les agences de renseignement, les forces de l’ordre, la Silicon Valley et les organisations « communautaires » et « confessionnelles » telles que la Ligue Anti-Diffamation, ainsi que des gouvernements étrangers non spécifiés, en tant que partenaires dans cette « guerre », dont la stratégie indique clairement qu’elle s’appuiera fortement sur une orientation pré-crime largement axée sur ce qui se dit sur les médias sociaux et les plateformes cryptées. Bien que la stratégie affirme que le gouvernement « protégera la liberté d’expression et les libertés civiles » dans le cadre de la mise en œuvre de cette politique, son contenu révèle qu’il est prêt à les vider de leur substance.

En effet, bien qu’elle soit présentée publiquement comme visant principalement les « suprémacistes blancs de droite », la stratégie elle-même indique clairement que le gouvernement n’a pas l’intention de se concentrer sur la droite, mais qu’il poursuivra les « terroristes nationaux » d’une « manière idéologiquement neutre et axée sur la menace », car la loi « ne fait aucune distinction fondée sur les opinions politiques – gauche, droite ou centre ». Il est également indiqué que l’un des principaux objectifs de ce cadre stratégique est de garantir qu’ « il n’existe tout simplement aucune tolérance gouvernementale […] à l’égard de la violence en tant que mode acceptable de recherche de changement politique ou social », quelle que soit l’affiliation politique de l’auteur…

Courrier international

Serge
Fondateur et administrateur du média le Réveil Citoyen, ni droite ni gauche, un seul objectif : alimenter le débat libre dans la sphère publique autour des grands sujets mondiaux et locaux

Laisser un commentaire

également sur

52,125FansLike
649FollowersFollow
900SubscribersSubscribe
- Advertisement -

aléatoire

En Direct cliquez ici
OFFLINE