8.9 C
Paris
dimanche, octobre 24, 2021

Faire un don

L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

Du sérum physiologique au lieu du vaccin Pfizer?

Soutenez Le Réveil Citoyen média 100% indépendant

Après avoir reçu une première dose de vaccin Pfizer/BioNTech, certains habitants de plusieurs départements français ont été recontactés parce qu’ils ne s’étaient fait injecter que… du sérum physiologique. Des cas qui ne sont pas rares en France. En cause, l’erreur humaine, affirment les experts au Parisien.

Plusieurs cas d’administration de simple sérum physiologique à la place du vaccin Pfizer/BioNTech ont été enregistrés ces dernières semaines en France. D’ailleurs, depuis le début de la campagne de vaccination, ils sont au nombre de plusieurs centaines. Les experts mettent en cause l’erreur humaine.

«La seule possibilité que je vois, si on n’est pas assez attentif, c’est que l’on injecte du sérum physiologique dans un flacon vide dont on aurait déjà extrait des doses Pfizer avant», indique au Parisien le médecin Luc Duquesnel, coordinateur des centres de vaccination dans la Mayenne.

Jean-Michel Caille L’Étienne, lui non plus, ne voit «pas d’autre solution possible».

«L’erreur est humaine, mais il faudrait vraiment que la personne responsable ait la tête ailleurs», explique-t-il au quotidien.

Le problème est que les médecins se rendent compte de leur erreur à la fin de la journée, lorsqu’ils se retrouvent avec un flacon non utilisé alors qu’ils ont vacciné le nombre prévu d’habitants, explique le journal. Le deuxième problème est que, même si cette injection ne présente aucun danger, il n’est pas facile de retrouver les personnes concernées et toutes sont généralement appelées à pour vérifier lesquelles sont concernées via une prise de sang.

D’autres erreurs

Le 14 mai, après une erreur de manipulation du vaccin Pfizer, 200 personnes qui s’étaient fait vacciner dans un centre du Maine-et-Loire ont dû recevoir une seconde injection en moins d’une semaine, avait fait savoir Ouest-France.

Un autre cas a été recensé au centre d’Épernay, où quelque 140 personnes avaient reçu le 20 avril une dose de sérum physiologique, avait indiqué France Bleu.

En outre, 54 personnes ont connu la même mésaventure le 3 avril au centre de vaccination de Châtillon, qui a reconnu l’erreur, relate Le Parisien. Selon l’établissement, «le personnel a utilisé par erreur des flacons de sérum», mais l’injection «est sans danger pour l’humain, conformément à l’avis du Centre régional de pharmacovigilance d’Île-de-France»…

Sputnik News

Serge
Fondateur et administrateur du média le Réveil Citoyen, ni droite ni gauche, un seul objectif : alimenter le débat libre dans la sphère publique autour des grands sujets mondiaux et locaux

1 COMMENT

Laisser un commentaire

également sur

52,125FansLike
651FollowersFollow
898SubscribersSubscribe
- Advertisement -

aléatoire

En Direct cliquez ici
OFFLINE
%d blogueurs aiment cette page :