8.2 C
Paris
jeudi, mai 6, 2021

Faire un don

Axel Kahn ne connaît pas les règles…

Canard enchaîné :

Axel Kahn dérape sur le quai.

Mercredi 21 Avril, 20h15, un Thalys venant de Bruxelles arrive à la Gare du Nord. A son bord le professeur Axel Kahn, président de la ligue contre le cancer et grand commentateur de la crise sanitaire à la télé.

Sur le quai, un policier demande au distingué professeur, comme aux autres passagers , un test PCR de moins de 72 heures exigé de tout voyageur arrivant en France.

Axel Kahn n’en a pas. Et quand le policier lui rappelle , qu’il en faut un pour rentrer sur le territoire national, le scientifique s’énerve :

« Je suis Axel Kahn, vous ne me reconnaissez pas ? »

La réponse négative du poulet déclenche une tempête :

« Je suis Axel Kahn, donc j’ai été vacciné parmi les premiers, donc je n’ai pas besoin de faire un test PCR, laissez-moi passer! »

Et lorsque l’agent lui rappelle que la règle est valable pour tout le monde, l’intéressé lui rétorque :

« Je m’en fous! »

Charitablement, un commandant de police finira par laisser passer le fautif…

Axel Kahn:

« Je suis allé en Belgique la semaine dernière, invité, pour une série de neuf interventions médiatique.

Personne ne m’avait informé d’une obligation de PCR récente et la Belgique avait annoncé supprimer les restrictions à l’entrée sur son territoire.

De fait, au départ du Thalys on demandait des certificats aux passagers pour les Pays-Bas, pas pour la Belgique.

Après mon marathon médiatique belge, je rentrai donc à Paris, tranquille peinard. À l’arrivée, vers 20h 30, je tombe sur un contrôle demandant un certificat de test PCR de moins de 72 heures.

Stupéfaction. Le taux d’incidence en France est presque le double de celui en Belgique.

Un isolement de 10 jours pour un Président national de La Ligue en pleine bagarre ne me réjouissait pas. Je déclare avoir été pleinement vacciné dès janvier.

Je n’ai pas le certificat et je déclare par conséquent être le Professeur Axel Kahn dont la vaccination a été publique.

L’agent demande l’avis de sa supérieure qui me confirme qu’en l’absence de passe sanitaire, avoir été vacciné ne suffit pas. Et tout est question d’appréciation et de bonne foi, me dit-elle.

Elle me laisse passer. Le tout a duré moins de 10 minutes, le ton n’est guère monté.Venant de Bruxelles, un député européen, sans doute peu ami, raconte la scène insignifiante au Canard. Écho assez malveillant demain.

Je sais être très exposé du fait de mon exposition médiatique, il y aura une campagne diffamatoire à mon encontre. Peu importe, c’est inévitable. Je préfère par conséquent vous préciser ce qui s’est passé et m’est apparu d’abord plus amusant qu’inquiétant. That’life.

Serge
Fondateur et administrateur du média le Réveil Citoyen, ni droite ni gauche, un seul objectif : alimenter le débat libre dans la sphère publique autour des grands sujets mondiaux et locaux

Laisser un commentaire

également sur

51,751FansLike
548FollowersFollow
676SubscribersSubscribe
- Advertisement -

aléatoire

+