9.8 C
Paris
samedi, octobre 16, 2021

Faire un don

L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

Des morgellons dans les masques ?

Soutenez Le Réveil Citoyen média 100% indépendant

Sur les réseaux sociaux, depuis quelques jours, des vidéos, parfois en direct, nous prouveraient que des morgellons ou pour d’autres des nanoparticules seraient, volontairement déposés dans nos masques contre la covid19.

Nous avons fait l’essai, effectivement, grâce à la chaleur de la vapeur, nous pouvons apercevoir de petits filaments.

Oui ils bougent! On peut entendre dans certaines vidéos, une simple réaction, un filament de textile au contact de la vapeur chaude, va forcément se déformer et donc bouger.

Plusieurs scientifiques interrogés par l’AFP ont affirmé, après avoir regardé les photos et les vidéos, que ces fibres étaient inoffensives.

« Ce sont probablement des morceaux de tissu – soit des vêtements portés par la personne qui filme, soit des rideaux ou des tapis dans la pièce. L’air est plein de ces fragments de différents tissus qui flottent, comme par exemple le pollen, les moisissures ou des morceaux microscopiques de terre… » a expliqué le 31 mars à l’AFP Jana Nebesarova, professeur-assistante de biologie à l’Académie tchèque des sciences.

« Cela signifie que le masque peut contenir des fils qui s’y sont posés pendant le processus de production ou pendant la manipulation juste avant d’être utilisés. En tout cas, ce n’est pas dangereux pour une personne en bonne santé, ce sont des choses que nous respirons tous les jours et notre appareil respiratoire sait très bien comment gérer ces particules microscopiques« , a-t-elle ajouté.

Il n’y a pas de morgellons ni de nanoparticules dans les masques

Morgellons

Pour information :

La maladie de Morgellons est un trouble assez compliqué. Il se situe quelque part entre les troubles cutanés et la parasitose délirante. Les personnes atteintes de la maladie de Morgellons ont des plaies et ont l’impression qu’il y a quelque chose qui rampe sous la peau, en particulier un filament en forme de fibre qui émerge des plaies.

Bien que certains experts médicaux aient cru qu’il s’agissait bien d’une maladie physique, d’autres croyaient fermement qu’il s’agissait d’un type de psychose sous forme de parasitose délirante.

Conclusion depuis le temps que nous portons des masques, nous devrions tous être malades !

Karine
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage.

5 COMMENTS

  1. Bonjour, s’il vous plaît, que dire alors de ceux qui ont fait cette même expérience avec un masque qui sortait directement du nouveau et qui ont aperçu des fibres ? Merci

Laisser un commentaire

également sur

52,125FansLike
646FollowersFollow
901SubscribersSubscribe
- Advertisement -

aléatoire

En Direct cliquez ici
OFFLINE
%d blogueurs aiment cette page :