22.5 C
Paris
vendredi, septembre 17, 2021

Faire un don

L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

L’Allemagne va expérimenter le revenu universel, bonne idée ?

Je soutiens le Réveil citoyen

Gagner de l’argent sans travailler ? Un rêve plus palpable que jamais en Allemagne.

Dans le sillage de la pandémie, le Bundestag a reçu une pétition, en avril 2020, elle avait déjà reçu 176 134 signatures, demandant l’instauration d’un revenu universel pour résoudre la crise.

Pour la première fois, ce concept est également évoqué dans le programme d’un parti politique : les Grünen (le parti écologiste) souhaitent se pencher sur le sujet.

Le revenu universel a le vent en poupe, et certains de ses défenseurs comptent bien en profiter pour franchir une nouvelle étape : l’expérimenter grâce à des financements publics.

À l’origine de ce projet, l’association Expédition revenu universel, qui souhaite offrir à 10 000 participants le droit de recevoir 1 200 euros par mois pendant trois ans.

Nous voulons connaître les répercussions d’un tel revenu. Il existe de nombreux modèles théoriques mais ils sont encore trop méconnus

Laura Brämswig, l’une des fondatrices de l’association

Il s’agit notamment d’observer les effets de cette mesure sur la santé, les habitudes de consommation, la situation économique et sociale des participants. L’expérimentation devrait débuter en 2023 et tester différentes approches.

Ce que cache l’idée à la mode

En France les chefs d’entreprises sont peu nombreux jusqu’ici à s’être prononcés sur le revenu universel.

Stanislas de Bentzmann, le président de Croissance Plus, lui, le dit tout net : il y est favorable.

D’abord parce que « nous rentrons dans une économie où le salariat va devenir de plus en plus instable et qu’il faut assurer aux salariés un filet de sécurité ».

Ensuite, parce que cela « permettrait d’introduire un coin dans le sacro-saint smic qui est une catastrophe pour l’emploi. »

Si les gens touchent 500 euros par mois, explique-t-il, il sera possible de les payer 800 euros pour des emplois peu qualifiés, ce qui permettra de « faire entrer dans l’entreprise des gens sans formation ».

Il défend ainsi une idée que les promoteurs du revenu de base se gardent bien d’évoquer : le lien entre revenu de base et revenu minimum.

C’était pourtant la théorie de Milton Friedman, l’économiste qui leur sert souvent de référence.

Dans les années 1960, il estimait que le salaire minimum, trop élevé par rapport à la productivité, créait du chômage au lieu de protéger les salariés.

Il proposait donc de le supprimer mais, en contrepartie, de compléter le barème de l’impôt sur les revenus par des taux négatifs, et de supprimer toutes les aides sociales.

Aujourd’hui, il paraît curieux toutefois de vouloir « arroser tout le monde » grâce au revenu de base, pour résoudre le problème du coût trop élevé du travail non qualifié en France.

Serge
Fondateur et administrateur du média le Réveil Citoyen, ni droite ni gauche, un seul objectif : alimenter le débat libre dans la sphère publique autour des grands sujets mondiaux et locaux

1 COMMENT

  1. Le revenu universel est une vraie fausse bonne idée. Derrière une intention philanthrope se cache la volonté de contrôler encore un peu plus le citoyen, et de gérer les flux d’argent. Ne vous y tromper pas, au moindre « faux pas » (non port du masque, retard paiement des impôts, feu rouge grillé ou que sais-je encore), le moyen de pression sera facile pour vous faire rentrer dans le droit chemin ; vous serez pieds et poings liés à votre Etat Providence… Après vous avoir masqué, confiné, vacciné, fiché, tracé, et après avoir fait disparaitre l’argent en espèces (projet en cours), vous serez définitivement prisonnier et à la merci de n’importe quel type Etat présent et futur …sans restriction !

Laisser un commentaire

également sur

52,125FansLike
650FollowersFollow
895SubscribersSubscribe
- Advertisement -

aléatoire

En Direct cliquez ici
OFFLINE
%d blogueurs aiment cette page :