24.8 C
Paris
jeudi, juin 17, 2021

Faire un don

Deux espions chez Fakir payés 2,2 millions par Bernard Arnault

Taupes. Le canard enchaîné révèle que Bernard Arnault, l’homme le plus riche de France, a sorti le carnet de chèques pour espionner François Ruffin et les équipes de son journal Fakir.

Les faits remontent au moment où le député insoumis était encore journaliste, et réalisait le documentaire Merci Patron, satire contre LVMH.

Bernard Arnault a donc sorti les (très) grands moyens selon le canard enchaîné. Le PDG de LVMH aurait versé la bagatelle de 2,2 millions d’euros à Bernard Squarcini, directeur central du renseignement intérieur, barbouze du président Sarkozy.

Ce dernier aurait mis en place un « système de sous-traitance en cascade » pour organiser l’espionnage des équipes de journalistes menaçant les intérêts du milliardaire.

Pendant près de deux ans, de décembre 2013 à octobre 2015, deux taupes ont été infiltré chez Fakir.

Squarcini aurait fait appel à un certain Hervé Séveno, ancien flic, lequel se serait lui même appuyé sur Jean-Charles Brisard, expert autoproclamé en terrorisme, qui aurait lui même enrôlé un dénommé « Albert F », bénévole chez Fakir, premier espion, qui se serait à son tour tourné vers une certaine « Marlène M », photographe dans le besoin, deuxième espionne.

Cette dernière aurait filmé le documentaire Merci Patron avant même sa sortie en salle, pour permettre au groupe LVMH de préparer la riposte.

Les sommes versées pour ce travail d’espionnage donnent le tournis. Bernard Arnault aurait donc versé 2,2 millions à Bernard Squarcini.

L’homme de main de Nicolas Sarkozy aurait redistribué 450 000 euros à Hervé Séveno. L’ancien flic aurait à son tout versé 50 000 euros à l’intermédiaire Brisard. Les espions auraient quant à eux perçu respectivement 120 000 et 4 000 euros pour leur besogne.

Pour rappel, Merci Patron, César du meilleur film documentaire en 2017, a rencontré un grand succès pour un film documentaire : quelques 500 000 entrées en seulement 4 mois. L’homme le plus riche de France aura beau avoir sorti les grands moyens, on ne peut pas tout acheter.

Par Pierre Joigneaux.

Serge
Fondateur et administrateur du média le Réveil Citoyen, ni droite ni gauche, un seul objectif : alimenter le débat libre dans la sphère publique autour des grands sujets mondiaux et locaux

Laisser un commentaire

également sur

52,125FansLike
550FollowersFollow
721SubscribersSubscribe
- Advertisement -

aléatoire

En Direct cliquez ici
OFFLINE