24.8 C
Paris
mercredi, juin 16, 2021

Faire un don

L’échappée immunitaire. Un virologue belge G. Vanden Bossche lance l’alerte

La vaccination de masse pourrait abaisser et contourner nos anticorps ça s’appelle « l’échappée immunitaire » Un virologue belge G. Vanden Bossche lance l’alerte « La vaccination risque d’entraîner une catastrophe mondiale sans égale »

La théorie de Geert Vanden Bossche repose sur l’idée que les campagnes de vaccination actuellement en cours dans le monde seraient potentiellement plus dangereuses que le virus lui-même, car elles pourraient provoquer une « fuite immunitaire adaptative » massive, c’est-à-dire le développement de variants plus résistants aux vaccins et donc, selon lui, plus dangereux.

« Si ce risque théorique existe, il peut être évité par une campagne de vaccination massive et rapide et ne justifie pas un arrêt de la vaccination, ont expliqué plusieurs experts à l’AFP. De plus, tous les virus mutent, mais ne deviennent pas systématiquement plus infectieux ou plus dangereux. »

Aprés que Dr. Rob Verkerk eut passé plusieurs heures à discuter avec Dr. Vanden Bossche, l’Alliance est d’avis qu’il serait scientifiquement, socialement et éthiquement irresponsable de rejeter les préoccupations du Dr. Vanden Bossche. La principale préoccupation est que les stratégies actuelles de lutte contre le COVID, notamment le programme mondial de vaccination de masse, vont créer un“monstre incontrôlable“.

En résumé, les inquiétudes sont centrées sur l’idée que la combinaison des mesures de confinement et de la pression de sélection extrême exercée sur le virus par l’intense programme mondial de vaccination de masse pourrait réduire le nombre de cas, d’hospitalisations et de décès à court terme, mais qu’en fin de compte, elle entraînerait la création de nouveaux mutants préoccupants.

C’est le résultat de ce que Dr. Vanden Bossche appelle “l’évasion immunitaire”, c’est-à-dire que le système immunitaire ne fera pas complétement barrage au virus même après la vaccination. Cela incitera à son tour les fabricants de vaccins à developper d’autres vaccins, ce qui augmentera, mais ne réduira pas la pression de sélection, produisant ainsi des variants toujours plus transmissibles et potentiellement mortels.

La pression de sélection entraînera une plus grande convergence des mutations qui affectent l’essentielle protéine spike du virus responsable de la pénétration des surfaces muqueuses des voies respiratoires utilisée par le virus pour s’introduire dans le corps humain. Le virus va effectivement déjouer les vaccins à base d’antigènes hautement spécifiques qui sont utilisés et modifiés en fonction des variants en circulation. Tout cela pourrait conduire à une augmentation des cas graves et potentiellement mortels – en fait, une pandémie hors de contrôle.

En outre, ce sont les pays occidentaux comptant une forte proportion de personnes souffrant de maladies métaboliques, de surpoids ou d’obésité: dans ces pays la population a généralement un système immunitaire affaibli. Ils seront les plus durement touchés.

Bien sûr, il ne s’agit que de spéculations, et certains dénonceront le point de vue du Dr. Vanden Bossche comme une tactique pour faire peur. D’autres prétendront qu’il s’agit des délires d’un scientifique indépendant qui a réuni deux et deux pour en faire cinq. Si vous avez une heure et demie de libre, vous feriez bien d’écouter ou de regarder l’intégralité de l’interview et d’en tirer vos propres conclusions.

Serge
Fondateur et administrateur du média le Réveil Citoyen, ni droite ni gauche, un seul objectif : alimenter le débat libre dans la sphère publique autour des grands sujets mondiaux et locaux

1 COMMENT

Laisser un commentaire

également sur

52,125FansLike
550FollowersFollow
721SubscribersSubscribe
- Advertisement -

aléatoire

En Direct cliquez ici
OFFLINE
%d blogueurs aiment cette page :