4.6 C
Paris
dimanche, avril 11, 2021

Faire un don

devenir citoyen reporter
devenir citoyen reporter
devenir citoyen reporter

Deux décès supplémentaires, neuf autres cas temporaires de paralysie faciale après les vaccinations contre le Covid

Deux autres Hongkongais sont morts et neuf autres ont subi une paralysie faciale temporaire après avoir reçu le vaccin Covid-19, a rapporté un groupe d’experts.

Les derniers décès signifient que 10 personnes sont maintenant mortes dans la ville après la vaccination, dont neuf ont reçu le jab Sinovac fabriqué en Chine et un le BioNTech allemand, tandis qu’un total de 11 ont souffert de l’affection faciale connue sous le nom de paralysie de Bell. Les experts n’ont trouvé aucun lien avec les inoculations.

Le comité d’experts du gouvernement sur l’évaluation des événements cliniques à la suite de la vaccination contre le covid-19 a présenté ses conclusions mercredi soir après une réunion pour évaluer les cas signalés d’effets secondaires graves.

Dans les derniers cas, la paralysie de Bell a été signalée chez neuf hommes âgés de 39 à 86 ans, dont huit ont reçu le vaccin Sinovac tandis que l’autre a reçu le vaccin BioNTech. Deux hommes âgés de 58 et 69 ans ont précédemment déclaré avoir éprouvé la même condition après avoir reçu Sinovac.

La maladie est répertoriée comme un effet secondaire rare du vaccin BioNTech. L’organisateur du comité, le Dr. Ivan Hung a déclaré que les statistiques indiquent que 110 personnes âgées de plus de 16 ans – soit 1,67 pour 100 000 personnes – ont souffert de paralysie de Bell au cours de la même période entre 2018 et 2020 à Hong Kong.

« Si nous constatons que les chiffres [post-vaccin] sont statistiquement plus élevés que le niveau de référence pendant une période plus longue, entre trois et six mois, nous conseillerons le comité d’experts sur les vaccins, le Bureau des aliments et de la santé et les fabricants concernés de mettre à jour la description de leur produit », a déclaré Hung. « Cela nécessite une comparaison à plus long terme. »

Des deux derniers décès, l’un était un homme de 66 ans qui a été vacciné trois jours avant sa mort. Le deuxième cas était une femme de 80 ans décédée 17 jours après la vaccination. Tous deux ont reçu le vaccin Sinovac, mais avaient des antécédents de maladie chronique, y compris l’hypertension et le diabète.

Les experts ont examiné le taux de mortalité des personnes de plus de 60 ans au cours de la même période entre 2017 et 2019 et n’ont trouvé aucune tendance inhabituelle avec les derniers décès.

Le programme gratuit de vaccination de masse offre normalement soit Sinovac, soit BioNTech. Mais le programme BioNTech a été temporairement suspendu mercredi en raison d’emballages endommagés dans l’un des lots.

Hongkong free press par Selina Cheng

Serge
Fondateur et administrateur du média le Réveil Citoyen, ni droite ni gauche, un seul objectif : alimenter le débat libre dans la sphère publique autour des grands sujets mondiaux et locaux

Laisser un commentaire

également sur

51,296FansLike
544FollowersFollow
611SubscribersSubscribe
- Advertisement -

aléatoire