4.6 C
Paris
dimanche, avril 11, 2021

Faire un don

devenir citoyen reporter
devenir citoyen reporter
devenir citoyen reporter

Des néonazis au sein de l’armée française

Des enfants noirs effectuent un salut nazi en répétant «Sieg Heil», filmés par un légionnaire nostalgique d’Adolf Hitler. Mediapart révèle l’existence d’une filière néonazie au sein de l’armée française avec 50 militaires concernés.

Des hommes qui n’hésitent plus à afficher leurs convictions à l’intérieur de leurs casernes mais aussi au cours de missions menées par l’armée française. « Les éléments soulevés par l’enquête de Mediapart sont très graves », reconnait le ministère des armées.

Nos nouvelles révélations portent à 14 le nombre de régiments de l’armée française comptant de tels individus dans leurs rangs. Exemple de taqyya néonazie: des militaires se prennent en photos devant des drapeaux du IIIème Reich… exposés dans des musées.

En 2019, un rapport parlementaire évaluait la proportion de radicalisés à moins de 70 militaires. «Essentiellement des cas d’islam radical», avait précisé le rapport. Alors comment expliquer que Mediapart a recensé de son côté une soixantaine de cas, et seulement néonazis ?

Lors de notre première enquête en 2020, le ministère expliquait que «les armées sont le parfait reflet de la société. La Défense n’est malheureusement pas exempte, en son sein, d’individus qui prennent la voie de l’extrémisme »

« Les armées sont le parfait reflet de la société. La Défense n’est malheureusement pas exempte, en son sein, d’individus qui prennent la voie de l’extrémisme religieux »

Pour une même conclusion : « Le ministère n’est touché que de manière très limitée. » Ouf. À propos du concept d’une armée «reflet de la société», rappelons que les militaires ne sont pas des citoyens lambda.

Des vidéos illustrent le problème que pose l’emploi de néonazis dans le cadre d’opérations de l’armée française. Parce qu’ils sont racistes, ces hommes, armes au poing, se retrouvent en situation de brimer, maltraiter, humilier des individus. Au nom de la France.

Une enquête de Matthieu Suc menée avec Sebastien bourdon & Justine Brabant via Mediapart.

Serge
Fondateur et administrateur du média le Réveil Citoyen, ni droite ni gauche, un seul objectif : alimenter le débat libre dans la sphère publique autour des grands sujets mondiaux et locaux

1 COMMENT

Laisser un commentaire

également sur

51,296FansLike
544FollowersFollow
611SubscribersSubscribe
- Advertisement -

aléatoire

%d blogueurs aiment cette page :