Politique

Biden un président sans peuple et qui n’en a pas besoin

Mauvais présage
Par peur d’attentats, Biden met Washington en état de siège et fait remplacer le public par 190 000 drapeaux
Virtuel et muet, ce pseudo-peuple fait penser à la célèbre formule de Bertold Brecht:
«Le gouvernement, étant mécontent du peuple, a décidé d’en changer»

François Asselineau

L’armée Américaine ne quadrille pas seulement Washington
Elle quadrille aussi les capitales du Michigan Wisconsin Connecticut Kentucky Pennsylvanie Minnesota Géorgie Californie État de Washington…
« pour défendre la démocratie »

Sérieusement, reprendre la cathédrale de lumières inventée par Speer pour les rassemblements de Nuremberg pour l’inauguration de Biden …
Avec ces drapeaux à la place d’humains, ça me fait froid dans le dos et je trouve cette mise en scène inquiétante et morbide.

Alexis Poulin

Élection virtuelle, célébration et public virtuels

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :