16.7 C
Paris
jeudi, juillet 29, 2021

Faire un don

Poursuivi à Montpellier pour “jet de feuilles d’origine végétale”

Mardi 6 octobre prochain, sera jugé à la cour d’appel de Montpellier un militant accusé de « violences aggravées » pour « jet de feuilles d’origine végétale ».

Le 21 janvier 2017, à Rodez, 600 personnes manifestaient contre les éoliennes industrielles, une manifestation dans une ambiance conviviale où l’idée était d’enterrer symboliquement les projets devant la préfecture à l’aide de feuilles (d’origine végétale!) et de terre (de type humus organique). Des gendarmes retranchés à l’intérieur ont soudainement gazé toute la foule

Xavier Auboux a été arrêté par quelques policiers qui l’avaient repéré. Muni d’un Opinel, arme de catégorie D, il a alors été placé en garde à vue et accusé d’avoir frappé l’un des policiers présents un peu plus tôt lors de la rixe.

Il n’en était rien, comme l’ont prouvé les vidéos des caméras de vidéosurveillance. Mais le policier concerné a tout de même voulu porter plainte contre cet électricien intérimaire pour « violences volontaires aggravées » avec jet de feuilles d’origine végétale sur personne dépositaire de l’autorité publique. Cependant la victime n’a eu aucun jour d’arrêt de travail ni d’avis médical.

Les violences aggravées reprochées étant une chute de feuilles d’origine végétale sur le bras d’un représentant des forces de l’ordre. Le 6 octobre, c’est donc le jugement en appel qui se déroulera à Montpellier.

Serge
Fondateur et administrateur du média le Réveil Citoyen, ni droite ni gauche, un seul objectif : alimenter le débat libre dans la sphère publique autour des grands sujets mondiaux et locaux

Laisser un commentaire

également sur

52,125FansLike
625FollowersFollow
856SubscribersSubscribe
- Advertisement -

aléatoire

En Direct cliquez ici
OFFLINE