13.6 C
Paris
dimanche, octobre 24, 2021

Faire un don

L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

Beyrouth une catastrophe annoncée…

Soutenez Le Réveil Citoyen média 100% indépendant

(Par Oui D’accord)

Tout commence en 2013 lorsqu’un bateau qui bat pavillon moldave part de Géorgie vers le Mozambique avec, à bord, 2750 tonnes de nitrate d’ammonium.

Le propriétaire du bateau est Igor Grechushkinof, un riche homme d’affaire russe qui vit à Chypre

C’est quoi cette histoire de russe vivant à Chypre qui possède un bateau moldave ? Eh bein c’est simple :

– Chypre est bien connu pour être un paradis fiscal pour les hommes d’affaires russes . Le bonhomme s’est donc domicilié là-bas pour ne pas payer d’impôts.

– La Moldavie offre des « pavillons de complaisance », des immatriculations de navires qui permettent aux propriétaires d’échapper aux impôts, de soumettre leur équipage à un droit du travail minimal et d’esquiver des contrôles de sécurité.

Plus de la moitié de la marine marchande navigue actuellement sous pavillon de complaisance.

Bref, le bateau ne respecte pas les normes de sécurité, son équipage est sous-payé et protégé par un droit du travail quasi-inexistant, le tout pour permettre à son riche propriétaire de capter encore plus de profits.

Là, déjà, on a deux grosses faillites du Capitalisme liées entre autres à son Droit international bidon centré sur l’évasion fiscale.

Mais c’est pas fini.

En 2013 donc, notre riche russe chypriote envoie son navire moldave vers le Mozambique avec, à bord, 2750 tonnes de nitrate d’ammonium.

Comme on pouvait s’y attendre, le bateau a des problèmes techniques en route et est forcé de s’arrêter à Beyrouth.

Malgré le pavillon de complaisance moldave, il n’échappe pas aux autorités du port qui découvrent un navire qui n’est pas en règle et ne respecte aucune norme de sécurité quand bien même il transporte 2750t de nitrates d’ammonium.

Les autor. libanaises lui interdisent de reprendre sa route.

Que fait notre riche russe chypriote ? Il déclare faillite (et récupère donc probablement un beau pactole grâce aux assurances) et abandonne le navire et son équipage.

Les 10 marins – 8 ukrainiens et 2 russes – se retrouvent dans une immense merde : ils ne sont plus payés, doivent gérés 2750t de nitrates d’ammonium dans des conditions déplorables et ne peuvent pas mettre un pied hors du bateau à cause des lois d’immigration du Liban/de leurs pays.

Certains vont devoir passer 1 an coincés dans ce navire délabré, à quai, à vivre et dormir à côté de 2750 tonnes de nitrates .

On a donc deux autres grosses faillites du Capitalisme, cette fois-ci liées à sa justice à deux vitesses : pendant que notre riche russe utilise son influence pour obtenir les papiers qui lui permettent d’être domicilié à Chypre pour ne pas payer d’impôts et qu’il déclare…

…une fausse faillite pour se dégager de ses responsabilités et récupérer la tune des assurances, nos pauvres marins se prennent dans la gueule le pire des lois d’immigrations et perdent 1 an de leur vie enfermés dans une prison explosive.

Mais la grosse urgence, c’est de se débarrasser de ces 2750 tonnes de nitrate d’ammonium stockées dans des conditions violant les normes de sécurité et dont l’explosion serait capable de raser la moitié du ville.

Navire moldave parti de Géorgie vers le Mozambique, abandonné par son propriétaire russe habitant à Chypre et coincé au Liban avec son équipage ukrainien et russe. Au moins 7 pays concernés par cette affaire, au moins 7 potentielles portes de sortie.

Mais c’est sans compter…

…la dernière grosse faillite du Capitalisme: personne ne veut payer.

Le pilier du capitalisme, c’est la propriété privée. Le propriétaire légal de la cargaison l’a abandonné, donc elle n’appartient à personne, donc personne ne veut payer pour la déplacer/la stocker en sécurité.

+ des gros problèmes de corruption au Liban : les autorités qui pourraient régler le problème n’agissent pas.

Les 2750t de nitrate d’ammonium vont donc rester 6ans au port de Beyrouth dans des conditions de stockage déplorables, personne ne voulant payer pour s’en occuper.

6 ans plus tard, le 4 aout 2020, les 2750t explosent, rasent le port, une bonne partie de la ville, tuent des centaines de personnes, en blessent des milliers, détruisent les habitations de 300.000 personnes (Beyrouth a une population de… 363.000) qui se retrouvent sans-abri.

Un peu de recul: qu’est-ce que la destruction du port implique pour le Liban?

-Le port de Beyrouth est le seul gros port du pays/lien avec le reste du monde.

-Le Liban vit des échanges maritimes (notamment de fioul). Sans le port une grosse partie de l’économie du pays disparaît.

-Le Liban fait partie des pays qui ont récemment connu de gros mouvements sociaux. La Thawra (le nom du mouvement) dure depuis oct 2019. La classe politique est corrompue (la plupart des dirigeants ont été imposés par la guerre civile de 1975-90) et les Libanais en ont conscience

Chaîne YouTube de Oui d’accord : https://www.youtube.com/channel/UC4wFTE-fzVmghgtOcD5CQkA

Serge
Fondateur et administrateur du média le Réveil Citoyen, ni droite ni gauche, un seul objectif : alimenter le débat libre dans la sphère publique autour des grands sujets mondiaux et locaux

Laisser un commentaire

également sur

52,125FansLike
651FollowersFollow
898SubscribersSubscribe
- Advertisement -

aléatoire

En Direct cliquez ici
OFFLINE