Non classé

Les miettes de Piñera et les pièges du régime pour ne pas tout perdre

Mobilisation historique à Rancagua

La manifestation a pris le quotidien de nos vies, les dizaines de milliers dans les rues nous font avancer tous les jours pour compter sur nos propres forces.

Ouvriers, étudiants, résidents et retraités se sont approprié les destinations de la ville. Plus de 40 000 personnes se sont concentrées, dans un environnement entre différentes marches et appels à une répudiation totale de la répression.

Les mobilisations ont duré toute la journée, nous avons encerclé la ville des milliers de fois, nous avons crié, nous avons fait du bruit, nous avons coupé le trafic. Nous avons vu comment l’idée d’ajouter les pacos à notre énorme mobilisation s’est heurtée au mur de leurs propres privilèges. Les centaines de personnes qui ont crié «sans violence» // «sans violence» ont été interrompues par les gaz lacrymogènes et la répression. Les policiers ne sont pas pauvres comme nous, car la dictature dont ils bénéficient et jouissent d’une position confortable ne leur fera pas perdre leurs bénéfices et ne cessera de protéger les plus riches du pays.

Nous avons fini notre journée fatigués de courir autant, d’écouter qu’après la répression et entre les cadavres, Piñera a donné « un peu plus », un peu plus de miettes, accepte l’inégalité, mais nous réprime, deux visages, une vérité, ils ont peur. Ils nous regardent avec terreur et crainte, l’expiration de leurs avantages se rapprochant, des avantages qu’ils ont gagnés par le feu à la classe ouvrière et qu’ils veulent conserver.

Les réseaux sociaux et nos esprits ont organisé les journées historiques et sont devenus de véritables espaces organisationnels de protestation, mais sans aucun doute, aujourd’hui, ils ne suffisent plus pour assurer la grève générale. Hier, les assemblées à travers le pays étaient mobilisées pour assurer la mobilisation, les ports de tout le Chili se sont arrêtés et à Concepcion ont appelé à la révolution.

Aujourd’hui, à Rancagua, les travailleurs et les étudiants doivent continuer à suivre l’exemple et à la montée de la lutte. Nous devons voter la grève générale effective pour que la mobilisation ne décline pas et ne revienne pas en une constitution Pinochet 2.0. Aujourd’hui, notre génération est appelée à enterrer tout l’héritage de la dictature.

Les mobilisations n’ont pas de répit et nous donnons notre journée au combat. Elles ont 50 ans depuis le coup d’État et, pour la première fois, il ne s’agit pas seulement du désir ardent dans nos cerveaux, mais de la fin du néolibéralisme et du capitalisme au Chili. réalisable

Mais le progrès de la mobilisation nécessite sans aucun doute des tâches gigantesques, des tâches que nous ne pouvons plus déléguer. Le gouvernement malade laisse tomber progressivement ses membres pourris, son visage ne peut pas résoudre la crise, ni le Congrès, qui dans sa grande majorité ont été complices et gestionnaires directs du modèle de pillage.

Nous devons être les mobilisés, les étudiants, les travailleurs, ceux qui assument cette tâche. La seule issue cohérente est une assemblée constituante, mais pas n’importe qui, mais avec des délégués élus depuis le combat. Les voix qui se lèvent pour organiser la grève générale doivent mettre fin aux discussions.

Aujourd’hui, nous élevons l’Assemblée auto-convoquée Cordon Rancagua comme un espace, un germe de l’organisation pour relever les défis qui se présentent. Nous convoquons tous ceux qui sont mobilisés pour qu’ils prennent part, que nous soyons des milliers qui préparons le coup final aux hommes d’affaires et à leur gouvernement, que nous soyons des milliers, pour tout vaincre.

L’accomplissement de toutes nos demandes exige la démolition du gouvernement!

Grève générale pour faire face à la droite et apporter notre mobilisation historique à une assemblée constituante!

Sortez les milicos et les pacos de rue!

http://www.laizquierdadiario.cl/Redaccion-La-Izquierda-Diario

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :